Rebond de la consommation hors domicile

Le rebond de la consommation hors domicile post restrictions n’a pas entamé le boom de la livraison.
16 décembre 2021
TurtlWhatthefrenchchapter
Nous contacter

La livraison de repas à domicile enregistre une forte croissance et s’installe durablement alors que dans le même temps les dépenses des Français dans les cafés et restaurants retrouvent 62% de leur niveau d’avant-pandémie

Paris, le 13 Décembre 2021 - les livraisons de repas ont progressé de 150% au moment du déjeuner et du dîner. ). Par ailleurs, 62% en France, toujours impactée par les restrictions administratives sur le 2ème trimestre – mais restent encore à 75% des niveaux enregistrés en 2019 (et même à les dépenses en Restauration Hors Domicile dans 3 marchés clés (UK, France, Espagne) ont plus que doublé sur le 2e trimestre 2021 comparé à la même période en 2020Kantar, société de consulting leader mondial des analyses consommateur, publie de nouvelles données qui révèlent la façon dont la pandémie a impacté les comportements d’achats des consommateurs. Les enseignements de cette étude montrent que

Ces insights sont issus de l’étude de Kantar « Comment la livraison de repas a transformé l’industrie Food service », basée sur ses panels Out-of-home dans 10 pays et sur une enquête complémentaire auprès de plus de 15,000 consommateurs.

La livraison de repas en plein boom

En dépit du retour des consommateurs dans les établissements de restauration, la livraison de repas continue de gagner des parts de marché, tirée par les plateformes de livraison tierces – en particulier en Europe. Sur l’ensemble du périmètre de l’étude menée à travers 10 pays, la dimension plaisir et la dimension praticité sont au coude à coude et cumulent chacune 50% de part de voix.En France, pays des arts de la table, la dimension Plaisir reste néanmoins prépondérante à 64% devant la dimension Praticité qui représente 36%. Les motivations des consommateurs pour se faire livrer des repas ont également changé. 35% des consommateurs ont désormais recours à la livraison de repas pour se faire plaisir dans un contexte de partage (contre 50% en 2019), alors que de plus en plus de consommateurs y ont recours dans de nouveaux contextes différents – pour le déjeuner et en solo – qui font désormais partie de leur routine quotidienne.

trimestre 2021.èmemesure arrêtée au 2En France, ce sont 10% de consommateurs supplémentaires en région parisienne recensés sur l’année 2021 - En comparaison avec 2019, les dépenses liées à la vente à emporter en restauration, aux circuits d’impulsion*, au retail et à la livraison de repas ont nettement progressé, mettant en lumière un marché de la Restauration Hors Domicile plus fragmenté que jamais sous l’impulsion des nouvelles habitudes des consommateurs. Représentant la majorité des ventes au plus fort de la pandémie, la livraison de repas et la vente à emporter ont séduit davantage de consommateurs dans tous les pays, la plus forte progression étant enregistrée au Portugal où la pénétration (nombre de clients) a bondi de +16pts comparé à 2020.

* Distribution automatique, presse-tabac, stations-services, lieux de loisirs-lieux culturels, stand ambulant, autres magasins spécialisés

Les consommateurs en Asie sont les plus gros adeptes de ce format avec 35% des Thaïlandais et 38% des Sud-coréens qui se font livrer des repas au moins 1 fois par semaine. recrutement de nouveaux clients particulièrement fort auprès des consommateurs de +50 ans, avec un gain de pénétration de +43% dans cette tranche de la population. Un constat relevé par l’étude en France, au UK et en Espagne. enregistre un secteur de la livraison Bien que la croissance soit transversale, le

Un engouement qui se poursuit après les réouvertures totales des restaurants et bars en France par rapport aux mêmes périodes l’année passée. nombre de commandes qui a progressé de 23% au niveau national et un +10% de consommateurs. De juin à octobre, la livraison de repas à domicile a en effet continué à faire de nouveaux adeptes :

 

Un plébiscite qui ne semble pas menacer la restauration hors domicile. En effet,.la livraison ne remplacera jamais le fait de sortir au restaurant interrogés lors d’une étude réalisée en avril 2021, 74% des clients

« 2021 a été une année particulièrement intéressante pour le secteur de la grande consommation. Nous avons repris nos habitudes de consommation à la suite des mesures de confinement et des lourdes restrictions, de telle sorte que nous nous attendions à une augmentation des dépenses hors domicile » explique Javier Sanchez, Global Business Development Director OOH & Usage Food chez Kantar, Worldpanel Division. « Cependant, la progression constante de la livraison de repas illustre l’importance d’être capable de s’adapter face à l’inconnu pour trouver de nouvelles opportunités de croissance. Le fait que nous continuions à avoir recours à la livraison de repas - comme nous l’avions fait au plus fort de la pandémie - présage un changement de comportement à long-terme. »

Le rapport de Kantar est disponible ici.

**

Méthodologie

Echantillon de 15000 consommateurs, répartis sur 10 pays étudiés : UK, France, Espagne, Portugal, Mexique, Brésil, Chine, Indonésie, Corée du Sud, Thaïlande

 

 

Nous contacter
Découvrez également :
Retour sur la consommation des Français durant cette année si particulière.