Baromètre d'image du Rassemblement National (2021)

Enquête Kantar Public, réalisée du 29 avril au 4 mai 2021 pour Franceinfo et Le Monde.
Voir le rapport Contactez-nous
Baromètre Rassemblement National
Emmanuel Rivière
Emmanuel
Rivière

Directeur des études internationales et du Conseil politique, Kantar Public

Guillaume Caline
Guillaume
Caline

Directeur de clientèle, Kantar Public France

Contactez-nous

A l'approche des élections régionales, et à un an du scrutin présidentiel de 2022, les résultats du baromètre Kantar Public pour France Info et Le Monde témoignent d'une dynamique ascendante pour le Rassemblement National, ses idées et l'image de sa présidente. Certains indicateurs se rapprochent en effet des plus hauts niveaux enregistrés dans ce baromètre, mis en place il y a plus de 30 ans. 

A un an de la présidentielle, le parti de Marine Le Pen progresse dans l'opinion publique

L'adhésion aux idées du Rassemblement National progresse et se rapproche du niveau record : 29% des Français interrogés déclarent être en accord avec elles, une hausse de 3 points en un an. Ce niveau se rapproche du niveau record enregistré en 2014 (34%) alors que depuis la défaite de Marine Le Pen à l'élection présidentielle de 2017 il avait plutôt tendance à stagner.

On observe aussi une dynamique électorale. La part des Français interrogés qui n'ont jamais voté pour le RN mais qui envisagent de le faire progresse (12%, +4 points). D'une manière générale, plus d'un quart des Français (27%) envisagent de voter RN à l'avenir, un chiffre en hausse de 2 points. 

La dédiabolisation entreprise depuis de nombreuses années par Marine Le Pen semble porter ses fruits. 42% des Français estiment que le RN ne représente pas un danger. C'est 6 points de plus qu'en 2017.

Conséquence de cette perception, une majorité de Français (55%) considère que le RN pourrait accéder au pouvoir, un chiffre qui se stabilise après deux fortes hausses en 2019 (+7 points) et en 2020 (+9 points). 

Malgré cette progression, la marche reste haute pour le Rassemblement National

La question de la crédibilité demeure néanmoins un frein important pour le parti de Marine Le Pen. Seul un tiers (33%) des Français considère le RN comme un parti qui a la capacité de participer à un gouvernement. Si ce chiffre est en hausse de 3 points, il reste inférieur aux niveaux observés avant 2017 et témoigne d'une difficulté pour les Français à percevoir ce parti autrement que comme un parti d'opposition. 

Bien que les sympathisants des Républicains soient ceux qui enregistrent la plus forte hausse sur cette question (31% estiment que le RN est un parti qui a la capacité de participer à un gouvernement, +7 poins), ils restent une grande majorité à penser l'inverse (61%). Dans ce contexte, ils se montrent plus favorables à une alliance au second tour des élections régionales avec les listes de la République en Marche (47% sont d'accord) qu'à une alliance avec les listes du RN (33%).

L'image de Marine Le Pen continue de s'améliorer sans pour autant retrouver les niveaux d'avant la présidentielle de 2017

« Volontaire » reste le qualificatif qui s'applique le mieux à l'image que les Français ont de Marine Le Pen (67%, -1 point). Son image progresse sur les dimensions suivantes : sa capacité à prendre des décisions (53%, +2 points), sa compréhension des problèmes quotidiens des Français (42%, +3 poins) ou encore le fait qu'elle ait de nouvelles idées pour résoudre les problèmes de la France (34%, +6 points depuis 2019). La marche semble néanmoins encore haute avant de pouvoir incarner une alternative crédible : seule une minorité (37%) de Français souhaite qu'elle soit la candidate du RN en 2022. Malgré cette difficulté, elle continue de bénéficier du soutien de la grande majorité des sympathisants du RN (91%). L'enjeu pour Marine Le Pen sera donc de réussir à élargir son socle électoral au-delà de sa propre base éléctorale, qui lui demeure fidèle pour l'instant. 

Enquête réalisée du 29 avril au 4 mai 2021, auprès d'un échantillon national de 1015 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de Kantar. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d'agglomération.

Contactez-nous